Rechercher
  • Le Courrier indépendant

Brasserie de Guerlédan : une « étape » pour les passionnés

L'ouverture de la brasserie de Guerlédan (Côtes-d'Armor) a été couronnée de succès grâce au Tour de France, mais aussi à la variété de bières que présente Nathalie Pichard.



Depuis le vendredi 25 juin 2021, la Brasserie de Guerlédan est ouverte. « J’ai commencé à brasser le 20 février, en même temps que se réalisaient les travaux. C’était l’ultime date pour ouvrir afin de pouvoir profiter de la venue du Tour de France dans la commune », explique Nathalie Pichard, la gérante.


Une bonne occasion, couronnée de succès, de faire découvrir les locaux refaits à neuf : 100 m2 pour le bar et 300 m2 en ce qui concerne la partie production.

« Toute la décoration a été réalisée par nos soins, que ce soit le mobilier mais aussi le bar en lui-même. » Nathalie PichardGérante de la brasserie de Guerlédan

Fauteuils, chaises, lampes chinés ou donnés : la foule, rassemblée à l’occasion de la Grande Boucle, a pu observer confortablement la course grâce à un rétroprojecteur, tout comme la défaite de l’équipe de France de football le lendemain.


Cinq variétés très appréciées

Ainsi, Nathalie a pu faire goûter à un maximum de monde ses cinq variétés de bière. Elle nous les décrit : « L’abbaye de Guerlédan est un classique que je voulais proposer. La Blanche du Lac présente un double sens : lac de Guerlédan et la Dame du lac. La Hentrèze fait référence à la rue où j’ai brassé mes premières boissons. La Kreizhy Ipa est un nom qui mixe la région Centre Bretagne (Kreiz Breizh), un anglicisme (crazy qui signifie fou), et l’India Pale Ale (bière où l’houblon est très prononcé. Un moyen de conservation utilisé, il y a environ trois siècles, pour que les Anglais puissent exporter leur bière à leurs colons en Inde). Un produit notamment très apprécié d’un connaisseur Américain qui s’est senti chez lui en le buvant. Pour finir, j’ai créé la Ravito à l’occasion de la venue de la Grande Boucle. » En parallèle, les clients peuvent commander un plateau de saucissons, et bientôt de fromage.


Les échos sont élogieux, notamment chez les cyclistes de passage. « Ils sont nombreux à passer devant nos locaux. C’est impressionnant de voir le nombre de personnes qui tentent de franchir la côte de Ménéhiez », indique Nathalie.




47 vues0 commentaire